Monthey étouffe

Béton, goudron et marbre C'est ce trio qui fait chauffer le centre-ville de Monthey depuis qu'il a été réaménagé. Un trio infernal qui fait souvent grimper la température au delà du supportable et décourage les piétons à parcourir certaines rues et avenues devenues brûlantes.

Un îlot de chaleur A l'époque, les concepteurs du projet n'ont probablement pas pris en compte les changements climatiques annoncés. Le conseil municipal aurait pu repenser le choix du revêtement et d'une partie du mobilier urbain, comme le suggère une étude zurichoise. Nos petits enfants se chargeront probablement d'enlever un peu de béton et de goudron pour rafraîchir le centre-ville. Mais à quel prix ?

Monthey étouffe

Le revêtement du sol Les matériaux qui recouvrent le sol du centre-ville sont foncés et emmagasinent la chaleur. Ils la restituent le soir, ce qui rend vite l'atmosphère irrespirable, même après le coucher du soleil.

Des matériaux plus clairs, semi-perméables et réfléchissants mieux la chaleur pourraient aider à baisser un peu la température. De la terre battue, du gravier ou des dalles en alvéoles (laissant passer la verdure) auraient été plus adaptés aux changements climatiques que nous vivons.

Monthey étouffe

Des arbres, mais peu d'ombre La petite ceinture est bordée d'arbres. Ils sont assez rapprochés les uns des autres, très décoratifs, poussent vite, mais fournissent très peu d'ombre.

L'essence choisie pour border les rues du centre-ville pousse en futaie, ses branches ne se déploient pas ou peu à l'horizontale. Rien à voir avec les platanes de la place du Marché ou certains cerisiers. Dommage !

Monthey étouffe

Désherbage généralisé Contrairement aux autres villes de Suisse Romande, Monthey désherbe méticuleusement les pieds des arbres. Pourquoi ne pas laisser s'installer des roses trémières et d'autres plantes sauvages dans les bacs qui entourent les malheureux arbres entre la gare AOMC et la Médiathèque ?

Au pied des arbres, la végétation sauvage réduit un peu la chaleur, retient l'humidité du sol et favorise la biodiversité. Il suffit de laisser faire la nature ! En plus, c'est gratuit !

Monthey étouffe

Peu convivial En été, les piétons ont de la peine à s'approprier un centre ville entièrement goudronné et brûlant. Sans parler de l’omniprésence des voitures ventouses qui se garent, jour et nuit, où bon leur semble.

Parquées en double file, moteurs allumés le temps d'aller chercher de l'argent au bancomat, tous ces véhicules produisent de la chaleur et de la pollution. Un cocktail qui fait fuir les piétons.

Quelle solution pour rafraîchir un peu le centre-ville de Monthey ? Partagez ci-dessous vos idées ! Et challengez les candidates et candidats à la municipalité. On vote cet automne !

Retour à l'accueil